Une journée à l’agence

Reportage

Article rédigé par Naïma, Rédactrice Conceptrice.

Quand les choses roulent, elles roulent parfois très vite. Souhaitant un baptême en agence de communication, je suis servie!

Arrivée à 9h, Lucile et Vincent sont déjà au travail depuis une heure. Entre les premières ébauches de mise en page de l’Atlas à envoyer à la Caisse Nationale d’Assurance Maladie, les retouches urgentes d’une affiche en anglais pour NOVO Nordisk, le compte Twitter de Sõcreativ’ à alimenter, ça n’arrête pas! Et la journée ne fait que commencer.

Le planning de la journée doit être précis comme le mécanisme d’une montre suisse!

– 11h, on respire un peu mieux, l’affiche pour NOVO Nordisk est acceptée, et part en impression à temps pour le Salon de la Médecine.

Les rendez-vous, même téléphoniques, ça n’attend pas. Sitôt un projet de terminé, c’est un autre qui prend sa place. Midi moins une, Vincent raccroche avec la CNAM, les étapes du projet sont validées. Précision d’horloger, avais-je dit?

Pendant ce temps, Benoît, Lucile et moi, gérons les autres projets à coup de Nespresso (les capsules fusent!!!).

Une pause pour manger? A peine. Vincent en profite pour faire un petit relooking de l’agence après les travaux et c’est reparti à la rencontre d’un nouveau client, la Maison de Vins Beyerman.

C’est Vincent qui court et c’est moi qui suis essoufflée!

16h, retour à l’agence. Le rythme se calme un peu. Juste le temps pour Vincent de vérifier le travail de mise en page de Benoît et Lucile.

Pour ma part, je retourne sur le projet de visiter Barcelone.

17h, on a retrouvé une vitesse de croisière. “Tea time”. Lucile poursuit son marathon de recherche de visuel pour l’Atlas de la CNAM. En attendant le dernier client de la journée, Vincent retouche les photos du sommaire.

Le stress tombe, les nerfs lâchent, moment de détente, enfin!

Demain arrivée en scène de Loïc (webdesigner) qui rentre de sa formation et complétera l’équipe.

Photographies prises à la volée…